Abstentionnisme

Affiches abstentionnistes et perspective anarcho-syndicaliste sur les élections

Les élections fédérales canadiennes auront lieu demain le 20 septembre 2021 et les élections municipales au Québec auront lieu prochainement. Le cirque électoral bas son plein présentement au Québec.

En tant qu’anarcho-syndicalistes, nous croyons nécessaire de promouvoir une position abstentionniste systématique.  C’est pourquoi nous partageons ici deux affiches à diffuser en réponse à la propagande étatique et l’endoctrinement à l’électoralisme.

Notre abstention est la suite logique de notre projet révolutionnaire.

Il est illusoire de croire que notre émancipation viendra du parlement. On ne pourra concrétiser le communisme libertaire (seul système économique et politique garant de notre émancipation individuelle et collective) qu’en organisant nos luttes de manières horizontales, égalitaires… et loin des partis politiques.

Pour nous, les  partis « de gauche » orientent les énergies des mouvements sociaux et de militant-e-s bien intentionnées dans un cul-de-sac électoraliste qui n’offre que déceptions, trahisons, instrumentalisations, manipulations, mensonges, illusions, etc. Tandis que se construit la machine électoral des partis « de gauche », les esprits et les idées des militant-e-s des mouvements sociaux sont orientés vers l’aliénation étatique et l’attentisme électoral. Il n’y a pas de capitalisme à visage humain, l’état est le rouage de notre exploitation. Il faut abolir les deux pour être libre.

En somme, nous restons convaincus que nous n’avons rien à attendre de l’état, peu importe qui est au pouvoir. Tant les partis « de droite » que « de gauche » reproduisent et soutiennent l’état et le capitalisme qui s’appuient sur les oppressions et l’exploitation systématiques.

Les élections contribuent à l’aliénation de nos vies.

Élections partout

Démocratie nulle part

Car la démocratie s’arrête au seuil d’entrée des entreprises. Les patrons et les cadres en nous disciplinant, en nous volant notre travail et notre vie, incarnent au quotidien la dictature du capital. Tant que cela restera en place, les élections ne seront qu’une illusion de plus pour endormir la révolte des travailleurs et des travailleuses, des exploité-e-s, des opprimé-e-s. Les anarcho-syndicalistes proposent de concrétiser une « vrai démocratie »:  que les travailleurs-travailleuses s’organisent en fédérations de syndicats industriels et de communes afin de gérer l’économie et la consommation sur des bases communistes libertaires où chacun-e reçoit des biens et services selon ses besoins et que chacun-e travaille à la hauteur de ses capacités. Ce n’est pas au parlement qu’on pourra abolir le capitalisme, le réformisme est une illusion. On y arrivera en organisant nos luttes dans nos communautés et nos milieux de travail sur des bases horizontales, sans bureaucrates, sans partis… sans structures reproduisant des relations de domination.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.