Anarcho-syndicalisme

Vient de paraître : Les comités de défense de la CNT à Barcelone (1933/1938) Éditions Le Coquelicot

VIENT DE PARAÎTRE :
LES COMITÉS DE DÉFENSE DE LA CNT À BARCELONE (1933/1938)

Des Cadres de Défense aux Comités révolutionnaires de Quartier, aux Patrouilles de Contrôle et aux Milices Populaires

Augustín Guillamón/ N°7 des cahiers du Coquelicot / 276 pages / 18 €
La mise en déroute de l’armée fasciste par le peuple de Barcelone, le 19 juillet 1936, est un des mythes les plus enracinés de l’histoire de la Révolution sociale espagnole. La « spontanéité » de la réponse ouvrière et populaire au soulèvement militaire fut catalysée et coordonnée par les Comités de Défense de la CNT. Ces Comités furent les noyaux de l’armée des milices, qui délimitèrent le front d’Aragon dans les jours suivants. Ils posèrent également les bases des nombreux Comités Révolutionnaires de Quartier, qui allaient contrôler Barcelone jusqu’à la ré-instauration du pouvoir bourgeois de la Généralité, avec l’appui indispensable des Comités supérieurs de la CNT et de la FAI. L’insurrection « spontanée » de mai 1937 contre la contre-révolution, dirigée par le stalinisme, ne peut pas non plus s’expliquer sans les Comités de Défense des quartiers de Barcelone.

Ce livre rend manifeste l’existence de différentes manières de comprendre la CNT, et l’essence même de la Révolution libertaire, au sein du mouvement anarcho-syndicaliste de l’époque. Ces différences, au cours de la période républicaine, et durant la Guerre Civile, produisirent de nombreux chocs entre les défenseurs intransigeants de la révolution sociale depuis les Comités de base et ceux qui voyaient la CNT comme un parti de plus du camp antifasciste, toujours avec l’excuse de la gravité du moment. Finalement, les uns comme les autres furent vaincus politiquement au cours de la guerre. On peut entrevoir la forme qu’aurait pu adopter la société libertaire, dans une Barcelone dont la cohésion et la structuration s’effectuaient au travers des Comités de Quartier, protégés par les Comités de Défense.
Les Comités de Défense de la CNT. Protagonistes des barricades de Barcelone en juillet 36 et mai 37.(Juillet 2014)
Texte de la présentation du livre « Les comités de défense de la CNT à Barcelone (1933-1938) », publié en espagnol, réalisée le 3 décembre 2011, Salle du Sénéchal à Toulouse par Augustin Guillamon.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.