Catégorie : Noir et rouge

Organisation révolutionnaire et révolution sociale

L’organisation révolutionnaire que nous voulons construire n’est ni un parti et ni un syndicat. Elle est dans son mode d’organisation une union (ou association) ouvrière, rassemblant les travailleurs qui résistent contre l’exploitation et l’oppression de tous les jours, dans le cadre des revendications immédiates, ces dernières n’étant pas une fin en soi. L’union ouvrière – ou plutôt, « sociétés ouvrières de résistance » – ne sont pas fondées uniquement que sur celles-ci. Elles sont seulement un moyen pour qu’ils prennent conscience de leur subjectivité (une classe en soi et pour soi), lorsqu’ils font preuve de solidarité et d’entraide pendant la lutte, lorsqu’ils en viennent à remettre en cause l’autorité, l’oppression, la propriété, l’inégalité, etc.

[Entrevue] CNT-F, CNT-AIT : les convictions libertaires à l’épreuve du terrain

Entrevues datant de 2005 tirées du site http://www.vivelasociale.org du Journal/Émission de radio La Question Sociale. Le tout est très enrichissant par les réflexions issues des expériences des personnes interviewées. Fernando, Bernard (CNT-F), Jipé et Nadine (CNT-AIT) Trois interviews de quatre militants libertaires racontant trois expériences syndicales différentes : […]